Touquet 2019

548 km sous la canicule mais entre Potes

On était parti voir la mer, on n'a pas vu la mer.

On était parti voir des potes, on a retrouvé mon frérot de cœur Franck Venant.

On était allé chercher de la fraîcheur, on a trouvé la CANICULE.

On était allé voir Christina, et là on a dégusté de bons chocolats, comme attendu.

Et oui cette balade qui a connu sa dernière édition en 2016 a répondu à l'attente des cinq participants, 548 km sous la canicule entre potes et malgré les plus 35° QUE DU BONHEUR.

En 2016 on écrivait "Le club reprendra peut être un jour ou pas ses activités qui sait ? Mais là ... On suit un plan établi depuis 2013"

Départ à 6h50 du Mat de Paris, Hé OUI c'est tard, notre signature au Moto Club était des départ plus vers 6h00 ! Mais l'âge ... (Là deuxième degré !)

Les forces en présence sont simples Marc fondateur du club dans les années 80, Harry membre du club depuis le milieu des années 90 et deux nouveaux.

Vous avez bien lu deux nouveaux au club et oui notre nouveau mode de fonctionnement et notre mise en sommeil ne voulait pas dire la fin du Club définitivement.

.    

La première nouvelle est Elodie et son 500 CB rutilant, jeune motarde uniquement sur le papier, car au fil des kilomètre sous une chaleur accablante elle a été au Top. Laissons-lui la parole :

Il s'agissait d'une sortie plutôt imprévue : après avoir rencontré Le Taz sur le parking d'un magasin, nous avons un peu échangé. La conversation s'est terminée sur une invitation à rouler le week-end suivant, en direction du Touquet.

Chouette ! Fraichement arrivée dans la région, rouler avec de nouvelles personnes, quel plaisir !

Le jour J : je prépare mon GPS, et hop direction le point de rendez-vous. Petites blagues dès le matin, mon GPS a le sens de l'humour et me fait passer par des endroits plutôt... étranges. J'arrive finalement à destination, en même temps que mes trois nouveaux compagnons de route. Synchro ! Sois dit en passant, je n'étais pas la seule à m'être perdue haha (se perdre avec un GPS, quelle idée... eh bien, Chacun ses talents !).

Petites présentations et nous voilà repartis pour rejoindre Marc, à Beauvais. Le groupe est enfin réuni, nous reprenons la route.

L'heure tourne et nous faisons une escale dans un mignon petit magasin de... chocolats. Miam ! Mais par cette température, je me laisse simplement tenter par un petit chocolat à la passion. Merci Christina pour cette dégustation ! Nous profitons de la clim' du magasin, puis nous décollons vers le restaurant où Frank nous rejoindra pour manger.

C'est avec grand plaisir que j'écoute les histoires de mes compagnons de route (il y en a des anecdotes !).

La journée passe très vite et nous décidons de ne pas nous rendre au Touquet : forcément, par ce temps, il y a énormément de gens. Tant pis, ce sera pour une autre fois ! Chemin du retour entamé, petite pause rafraîchissement bienvenue, et hop, chacun repart de son côté.

Merci pour votre bienveillance et vos conseils.

V à vous et à la prochaine.

Elodie

Le second nouveau Jean Philippe, n'est pas un jeune Motard, il a une expérience de plus de 35 ans de route, on l'écoute ou plutôt on le lit :

Ma première sortie avec le Moto Club des Potes me laissera un très bon souvenir. Nous étions partis pour voir la mer au Touquet et nous ne vîmes pas la mermais de belles routes avec quelques courbes, de quoi remettre au gout du jour le vieil adage "Cogito ergo sum" (Je penche donc je suis).

À peine arrivée à Boulogne sur mer, direction la chocolaterie. Et oui, il fallait bien quelques rochers avant de s’attaquer aux cafés liégeois qui nous attendaient non loin de là au restaurant "le Caveau".

La bonne ambiance entre les potes du club, et dont je faisais connaissance, ne devait rien au hasard. Elle était le fruit de nombreuses années de complicité, en témoignent les nombreuses anecdotes racontées avec humour sur la vie du club depuis ses origines.

J’ai donc aimé l’atmosphère, la conduite sans stress et la liberté de changer le programme à tout moment. Ma première sortie avec le moto club des potes m’a permis de rencontrer des motards humbles, sympas et passionnés, j’attends impatiemment la prochaine.

@ + Jean Philippe

Vous allez me dire qu'ils ont tout raconté, pas tout à fait.

Ils répondent à cette première phrase : "On était allé voir Christina, et là on a dégusté de bons chocolats, comme attendu".

Et maintenant je vais répondre à celle-ci :

- "On était partis voir la mer, on n'a pas vu la mer" : le première Week-end de chaud a fait que la côte d'Opale a été prise d'assaut par les touristes et les premiers Juilletistes, donc le Touquet était digne d'un périphérique à 18h00, donc pour nous NON merci !

- "On était partis voir des potes, on a retrouvé mon frérot de cœur Franck Venant" : Là tout est dans le texte je ne peux aller sur place sans aller saluer Franck. Membre du club depuis quelques années et un pote.

- "On était allé chercher de la fraîcheur, on a trouvé la CANICULE" là vous allez me dire que l'on est des tarés rouler le week-end le plus chaud de l'année pour l'instant, il est vrai que nous faisions partie des tarés "blousons, pantalon Moto casque, gants (je reviens dessus dans 5mn)". Tarés OUI car plus de 90% des autres motos croisé sur la routes étaient en tee-shirts, short pour certains et tongs pas mal sans gants.

Je vais Pousser mon coup de gueule (vous pouvez zapper) : Pour ma part j'ai fait 10mn sans gants qui m'ont valu les foudres de certains sur Facebook lorsque j'ai mis en ligne la vidéo ci-dessus, comme expliqué j'ai retiré mes gants pour 5mn car le déclenchement de la vidéo sur l'I Phone avec, ça ne le fait pas. Alors OUI ! J'ai zappé les commentaires, OUI j'ai zappé les personnes de ma liste FB, dites liste d'ami(e)s mais NON Facebook essaye de vous le faire croire ! Moi avec mes ami(e)s je n'ai pas besoins de FB et maintenant quand un commentaire ne me va pas ZAP, idem pour ma médaille du travail tous les commentaires qui ne me conviennent pas je ZAPPE, avec l'auteur. Censure certains vous diront et se réjouirons mes détracteurs, mais merde ce n'est pas à 55 ans que des mômes qui étaient encore dans les coui.... de leur père pour certains, quand je faisais mes premiers tours de roues en moto vont me faire …. Alors je ne vais pas me gêner de vivre et de faire ce qui me plait pour mes super anti-fans, qui n'ont que leur haine comme défense, car pour le reste ils essayent depuis 2015 de me flinguer en vain, leur Mythomanie prend de moins en moins, auprès des personnes qui eux vont chercher l'information et ne sont pas des moutons ...

Revenons a des choses plus agréable mais des fois mon coté Tazmanien ...

Notre prochain périple sera pour Septembre mais avant je vous donne rendez-vous au Motors And Soul les 07/08 septembre, j'y serai tout le samedi voir l'affiche ou leur site ICI. Venez me voir venez vivre un moment extraordinaire, venez tout simplement prendre un café avec moi.

La photo originale avec Giacomo Agostini est à voir ICI. (article complet à lire ICI)

Crédit Photos, Retouches photos et mise en page : Bruno Pasqualaggi

@ + Le Taz dit Bruno Pasqualaggi pour le Moto Club des Potes


Copyright © Moto Club Des Potes, 2019