Reportage- 2012


Essai du Gillet Air Bag moto
Copyright © Moto Club Des Potes

Les gilets airbag se trouvent en masse sur le marché du deux-roues. Nous en avons déjà parlé lors de la présentation de celui du gilet Béring sans fil en 2010.

© Photos Motoairbag- Nova Moto

Mais aujourd'hui qu’en est-il ? Il existe tout type de Gilet, ceux qui se gonflent devant, ceux qui se gonflent devant derrière et celui distribué par Nova Moto le "MOTOAIRBAG®" qui propose une solution avec la norme européenne "prEN1621/4 :2011". Dans la jungle sur ces produits il nous semble le plus adapté, car il protège la colonne vertébrale, de la nuque au coccyx.

Le dos sur 100% des accidents même à faible allure reçoit un choc ou subit un traumatisme. Hé oui pour mieux comprendre il faut aller vers des spécialistes du dos donc avant l'essai direction "Marc" un ostéopathe habitué aux courses motos et "Jean" mon rhumatologue roulant en scooter toute l'année sur Paris. 

Le Taz : Salut Marc voici le gilet "MOTOAIRBAG®" toi qui a été ostéopathe pour des pilotes aux 24 h du Mans et Bol d'Or, il y a quelques années peux tu me donner ton avis.

Marc : oui et non car je ne connais pas le produit, laisse le moi 1 semaine que j'essaie et que je puisse aussi faire un déclenchement avec.

Le Taz : Ok

Dix jours plus tard

Le Taz : Alors Marc

Marc : Pas mal, mais avant de parler de ton gilet qui à mon avis est un début de réponse aux problèmes des séquelles dorsales. Revenons pour que tes lecteurs comprennent bien ce que  sont les causes non traumatiques du mal de dos, c’est-à-dire non consécutives à un choc, car beaucoup considèrent que les soucis de dos ne surviennent que suite à un gros choc et en oublient tout ce que l'on fait subir à sa colonne au quotidien et tout ce qui provoque un mal au dos hors choc ; il y a la contracture : qui survient souvent  suite à une contraction musculaire involontaire. Pour exemple le lumbago, communément appelé « tour de rein » est lié à une contracture des muscles qui soutiennent le bas de la colonne vertébrale. La contracture entraîne le déplacement de vertèbres qui restent bloquées suite à une compression du disque intervertébral. Cette contracture apparaît lors d’un faux mouvement ou lors d’un effort violent, souvent lors de l'exercice d'un sport mal cadré ou une mauvaise position sur l'assise d'un 2 roues ou au bureau…..

Le Taz : je te coupe tu parles d'une mauvaise position sur l'assise d'un 2 roues ?

Marc : Oui regarde, bien souvent le pilote qui te précède, tu vois la personne assise avec une mauvaise posture (assis de travers), il met sa colonne en position de fragilité à tous les micros chocs et se sont ses muscles qui viennent compenser ceux-ci ! Le « tour de rein » vient souvent à l'âge adulte quand le corps a subit durant des années des multiples chocs qui passent inaperçus avec la croissance car souvent jugé à tord comme des crises de croissance et pas suffisamment traitées … j'en reviens à une deuxième cause de mal de dos hors choc qui pourrait être traité si prise à temps sachant qu'il en existe beaucoup d’autres. La névralgie cervico-brachiale, une irritation des nerfs des vertèbres cervicales, qui se traduit par une douleur au-dessus de la clavicule qui irradie dans le bras jusque dans la main et les doigts, accompagnée de sensations de fourmillements.

Alors oui les muscles du dos subissent beaucoup durant la vie, la plus part du temps se sont des traumatismes dit "micro traumatismes" mais avec le temps tôt ou tard ça ressort.

En revenant à la moto les multiples chocs de la route cumulés ou à une mauvaise posture répétée sur un 2 roues, ont pour cause chez pas mal de motards lors d'un plus gros traumatisme ou pas "la hernie discale". Alors c’est quoi une "hernie discale" ? Simplement le  déplacement exagéré d’un disque se trouvant entre deux vertèbres suite à un choc ou encore un effort violent ou à une mauvaise posture répétée comme dit avant. Ce déplacement entraîne une compression des tissus (nerfs, ligaments…). La hernie discale peut être à l’origine de la sciatalgie communément appelée « sciatique » due à la compression du nerf sciatique dans le bas du dos et dans la cuisse.

Le Taz : Houa ! Et alors le gilet "MOTOAIRBAG®"

Marc : une réponse et une solution alternative en cas de chute. Maintenant les motards qui roulent en grandes agglomérations ne pensent pas aux séquelles dorsales mais aux fractures lors d'un accident et lors d'une petite chute ne voit que les bleus mais si systématiquement ils passaient une radio ou consultaient un professionnel ils porteraient un gilet air bag. Trop souvent ils voient des tops pilotes comme Rossi faire des cabrioles en GP et se relever le sourire aux lèvres. Ils en oublient que leur équipement n'a rien à voir. Pour finir les revendeurs moto qui ne jurent que par des protections dorsales super dures devraient aussi offrir lors de l'achat un guide sur les séquelles dorsales à leur client.

Bon là on est dans le vif du sujet direction mon rhumatologue.

Le Taz : Salut Jean voici le gilet "MOTOAIRBAG®" toi qui est rhumatologue et voit pas mal de motards passer dans ton cabinet peux tu me donner ton avis ? De plus tu roules en scooter 400 burgman.

© Photos Motoairbag- Nova Moto

Jean : petite précision j'ai un 12 Rt mais pour Paris je préfère le scooter. Bon alors déjà on a une vision restrictive de la rhumatologie car on nous voit qu'en cas de gros traumatisme osseux mais on est spécialisé au diagnostic et au traitement des maladies de l'appareil locomoteur, qui intègre les maladies des os, des articulations, des muscles, des tendons et des ligaments, on soigne également certaines affections neurologiques périphériques comme la sciatique et surtout l'ensemble des rhumatismes inflammatoires, maladies auto-immunes qui peuvent avoir de nombreuses manifestations extra-articulaires (peau, œil, rein, poumons, etc….). Alors le dos on connaît.

Le Taz : oui je sais alors concernant les motards et ce gilet je te fais voir la vidéo de démonstration ton avis ?

Jean : ça protège de la nuque au coccyx, pas mal mais ça ne résout pas ce qui conduit 80% des motards dans mon cabinet qui y viennent pour des hernies discales. De toute façon, s'ils apprenaient à se tenir droit dès l'enfance ils auraient moins de soucis, car je sors du sujet mais tous les problèmes de dos viennent du fait que l'on croit que le corps sait se réparer seul après tout ce qu'on lui fait subir. On en oublie que celui-ci garde en mémoire tout ce qu'il subit et un jour il lâche, tout simplement.

Pour les motards quand ils ont vingt ans, ils peuvent prendre un ou deux volumes "Chutes" à basse vitesse et se relever la fleur au fusil, mais quand à quarante ans ils glissent ou tapent à basse vitesse, ils se relèvent avec un dos qui leur dit tu te souviens il y a vingt ans …. Et ils finissent ici. Pour information "Bruno" (mon vrai prénom) t’es là pourquoi ? Hein ! T'es là car t’as oublié de préserver, ce qui supporte ta carcasse, ton dos !

Le Taz : Oui ok alors ton avis de professionnel ?

Jean : pour moi c'est une avancée non négligeable mais pas la solution finale, juste un supplément comme l'est le casque intégral par rapport au jet etc. …. La seule solution serait d'imposer lors du permis des cours de bonne posture sur un deux roues, une obligation d'un équipement 100% sécuritaire, pourquoi pas le gilet air bag mais si celui-ci est abordable et pris en charge par les assurances (remboursement ou remplacement après accident). Alors oui le gilet air bag pourrait faire partie de la panoplie sécuritaire des 2 roues. Aujourd'hui pour éviter le massacre on devrait déjà interdire le costard, les pompes de villes, les bols et faire passer un vrai permis au permis B.

Le Taz : Ok, mais quand tu dis "une avancée non négligeable"

Jean : Je veux dire que tous les professionnels du deux roues ou utilisateurs le matin en allant au boulot devraient avoir ce produit car en voiture aujourd'hui tu achètes une automobile par rapport à sa sécurité passive, le nombre d'air gag par exemple. Sur une moto, (hors Gold), il n'existe pas beaucoup de sécurité passive pour le pilote, en dehors de son équipement alors le gilet devrait y être intégré mais ce n'est pas la seule solution il en fait partie uniquement. Mais oui je te concède que j'aurais moins de patient avec des pathologies dorsales suite à un accident moto, ou de cheval car ton gilet t'as pensé qu'il peut être utilisé à cheval ?

Pour finir ce gilet aurait un avantage indirect pas négligeable, celui d'imposer le non port du sac à dos aux motards et motardes avec le U ou l'ordi ou autre qui lors d'une chute ne fait pas de séquelles mais te broie le dos et provoque des traumas irréversibles.

Bon vous l'avez compris mon rhumato est un peu virulent dans ses propos mais après avoir consulté ces deux professionnels, je me dis que le gilet air bag est une solution. Il est une réponse au mal de dos qui était au vingtième siècle le mal du siècle pour la sécurité sociale. Elle a fait beaucoup au niveau de la médecine du travail mais pas pour le grand public…..

Pour la France on nous parle du déficit de la sécurité sociale, pourtant lors des campagnes dans les années 90 sur les conséquences du mal de dos on nous tenait un discourt comme quoi le mal de dos coûtait trop à la sécu et que la prévention était la solution pour faire des économies. Aujourd'hui sur 40% des accidents de trajet en 2 roues, il y a un arrêt suite à des douleurs dorsales d'un minimum de 10 à 15 jours (chiffres officiels venant d'une enquête de la Sécu).

Pour le Québec, même si le système de santé et de remboursements est différent, les mécanismes sont les mêmes. En cas d’accident, c’est souvent la SAAQ (Société des assurances automobiles du Québec) qui va payer les frais d’hospitalisation. Et il n’y a pas de secret. En bout de ligne, c’est la communauté motocycliste qui trinque, avec le prix des plaques d’immatriculations payées annuellement. Celles-ci avaient augmenté de 370% pour les motos hypersportives, avant un bras de fer des usagers motocyclistes. Mais il est clair que tous les utilisateurs ont intérêt à faire baisser le coût baptisé « socio-économique » des séquelles des chutes de motos.

Avec le gilet air bag combien de ces arrêts seraient minimisés passant de 10 à 5 jours ou moins pour soigner les petits bobos. Une piste qui devrait être aussi étudiée par les assurances et mutuelles en favorisant les utilisateurs de deux roues à porter un gilet air bag moyennant une réduction sur leur prime ou une prise en charge du remplacement de celui-ci en cas d'utilisation et de dégradation.

Une piste qui serait plus intelligente que d'interdire les motos de plus de 10 ans en centre-ville de Paris "France", mesure qui si elle passe n'échappera pas à être mise en œuvre par toutes les grandes villes, ou d'augmenté le prix des plaques d’immatriculations payées annuellement par les motards au Québec .....

Comme le dit mon rhumato le sac à dos dans lequel on met le U ou le casque a des conséquences lors d'une chute souvent irréversibles, alors avant de vous parler du produit "MOTOAIRBAG®" , pour éviter le sac à dos en roulant il existe des solutions, prendre une araignée et attacher celui si sur le selle arrière ou si on veut du produit de qualité et sécuritaire il existe la SPIDER de chez Bagster facile d'utilisation pouvant à l'arrêt être porter en sac à dos, qui peut contenir un casque intégral. (Produit bientôt distribué au Québec d'ici la saison 2013/2014. Les représentants de la marque, seront présent au salon de Montréal en février 2013).

Une solution que j'ai choisi depuis que je roule avec mon gilet air bag.

Copyright © Moto Club Des Potes
© Photos Bagster France © Photos Bagster France © Photos Bagster France © Photos Bagster France
© Photos Bagster France

Maintenant il n'est pas nécessaire d'avoir un gilet air bag pour utiliser la Spider de Bagster.

On en arrive à mon essai du gilet "MOTOAIRBAG®".  Déjà celui-ci se déploie en 80 millisecondes et oui juste le temps de dire "Oups" pour l'avoir testé le matin de l'ouverture du salon de l'auto (en France pour les Québécois). Une anecdote qui m'a permis de faire un essai grandeur nature du produit. J'arrive porte de Versailles un Scooter "125" me passe au taquet en sortie de périf et au freinage avant la place de Varsovie en bout de la ligne droite de sortie de périf, écrase les freins car le feu était au rouge car à moins de 20 mètres il y a une belle délégation de la "police" ou sinon je ne pense pas qu'il aurait freiné. Route humide à 7h00, vitesse et boum le Monsieur au tas, le beau costard mort et l'attaché-case avec l'ordi au tas ! Premier réflexe porter secours à celui qui est au sol, mais pas habitué au gilet j'ai oublié et "Oups" un essai grandeur nature avec un public "police et pilote du scooteur" très intéressé par le produit ARF …

© Photos Motoairbag- Nova Moto
© Photos Motoairbag- Nova Moto

Cet airbag moto fonctionne mécaniquement et utilise un câble fixé à la moto, un mousqueton est placé sur le côté au niveau du haut de la cuisse droite. Il déploie automatiquement la protection gonflable lorsque le motard est sur le point d’être éjecté, celui-ci est rechargeable.

Le gilet couvre les poches du blouson ou de la veste qu'on porte en dessous. Donc le "MOTOAIRBAG®" propose deux poches extérieures faciles d'accès et vastes. Ce qui n'est pas le cas de tous les autres produits sur le marché.

Je ne nous vous parlerai pas de look car le gilet, dépourvu de touches de couleur, passe inaperçu pour peu qu'on porte un blouson noir et n'arbore pas fièrement sa bombonne de CO2 devant comme certains produits. La bombonne est discrètement placée dans un compartiment sur le coté gauche du dos. Voilà ce qui pose problème à certains et est utilisé comme argument contre ce produit car pour eux ce n'est qu'une dorsale gonflable avec aucune protection du torse, ou du cou sur les mouvements latéraux.

Pour répondre à ces grands ingénieurs du dimanche qui se permettent de porter une analyse sur le gilet air bag, quelle que soit la marque pour les uns la bombonne devant c’est dangereux pour les autres c’est pas beau etc. et j'en passe ….. Pour en revenir au gilet "MOTOAIRBAG®" si celui-ci a été homologué par un certificat européen "prEN1621/4 :2011" c'est qu'il a passé les tests POUR !  Un autre argument qui me va bien pour répondre sur ce gilet qui n'a qu'une protection dorsale, lors d'une chute (et sans remettre en question les autres systèmes d'air bag avec protection "avant-arrière") avec ce gilet, le fait d'avoir la mobilité des bras et de la tête me parait plus sécurisant que d'être dans une bulle ou en cas de glissade tu es dépendant du gilet sans pouvoir bouger et avoir une interaction.

Ces constatations n'engagent que ma personne mais avec ma petite expérience de plus de 30 ans de route et deux gros accidents qui m'ont conduit à l'hôpital Poincaré de Garches et sur 2 ans cumulés dont 1 ½ en fauteuil et quelques autres chutes sans conséquence grave sauf pour mon dos et une jambe. Je me vois mal être enfermé dans une bulle air bag. Là le "MOTOAIRBAG®" me parait être une solution sécuritaire.

Pour revenir et répondre à ceux qui m'ont dit le gilet air bag ARF pourquoi pas aussi le parachute anti collisions etc. Je répondrai encore uniquement que quand on achète une voiture on ne l'imagine pas sans air bag, même les voitures low-cost en ont et je ne sais même pas s'il existe encore des voitures sans (à part les véhicules de collection) ?

Alors pourquoi quand on parle d'air bag moto de suite on se retrouve face à des réactions totalement épidermiques ?

Je vous laisse découvrir en vidéo notre essai et les réactions de ceux qui y ont assisté. Les images valent mieux des fois qu'un long discours :

Vous retrouvez dans cette vidéo dans l'ordre d'apparition ma pomme qui porte le gilet, Baloo qui fait le déclenchement.
Dans les mini-interviews Kub 75, Mini Hélène suivi par Marcassin et pour finir Baloo.

Le gilet est une bonne idée cadeaux, son prix aujourd'hui :

Pour la France il vous en coûtera entre 399 et 469 €, ne doit pas être un frein car la sécurité n'a pas de prix.

Pour la canada il vous faudra compter entre $599.99 CA et $699.99 CA.

Baloo - Copyright © Moto Club Des Potes
Baloo

Il est distribué en France, Belgique et Luxembourg par Isabelle Maillet de Nova Moto et au Québec par Ken J. Dick www.motoairbag.ca.

Juste pour conclure Baloo mon acolyte sur tous les salons moto depuis quelques années, vient en ce mois de novembre 2012 de passer sur le billard suite à des soucis lombaires, ce qui se traduit par cinq mois d'arrêt de travail et dire que son opération est considéré comme bénigne. Alors on oublie souvent que le dos est important !

Alors entre un gilet air bag et une opération avec cinq mois d'arrêt !

Le choix est vite fait NON ?

Comme dans tous nos reportages on donne un droit de réponse aux fabricants et distributeurs, donc voici la réaction d'isabelle de Nova Moto :


Cet article est très complet et a l'avantage d'élargir le spectre aux pathologies chroniques et à leur influence directe en cas de choc. 

L'avantage d'un gilet airbag, et de MOTOAIRBAG® qui protège le dos à 100 % en particulier, est que l'exigence lors des tests d'homologation est supérieure par rapport à une protection dorsale rigide.

L'objectif de protection d’un airbag moto est double :

1. Protéger le dos en cas de chute de l'impact avec la chaussée et ou un obstacle (déployé en 80-85 ms, il reste gonflé 1 minute !)

2. Filtrer l'impact et transmettre la moindre force possible au corps, en l'occurrence le dos -ici de la nuque au coccyx.

Voici le résultats des tests déjà effectués sur MOTOAIRBAG®, qui correspondent à la nouvelle norme d'homologation CE qui est en cours de finalisation : prEN1621/4:2011.

Exigence pour protection dorsaleExigence pour protection airbagExigence nouvelle norme CE
NiveauEN1621/2:2003prEN1621/4:2011
118kN4,5 kN
29kN2,5 kN

Ceci confirme que les systèmes airbag ont une meilleure capacité d’absorption de choc que les protections dorsales rigides. MOTOAIRBAG® a révélé selon le rapport de test une force résiduelle de 1,4kN, plaçant le produit largement en conformité avec le Niveau 2.

Et, simplement en complément des remarques spontanées apparaissant dans la vidéo, MOTOAIRBAG® comporte une sécurité de déclenchement qui nécessite une traction à la fois forte (15kg) et brève, ce qui évite les déclenchements intempestifs.

Et là, le point le plus important est de penser à le « boucler » avant de partir !

La fixation au niveau de la cuisse rend le gilet aussi discret à l’usage que visuellement.

La recharge est possible seulement lors d’une chute sans impact. S’il y a le moindre doute, un contrôle de l’airbag en usine est nécessaire.

Excellentes routes à tous, en toute sécurité !

Isabelle MAILLET

 

@ + Le Taz Le taz - Copyright © Moto Club Des Potes


Copyright © Moto Club Des Potes, 2012