Coin des potes - 2008


Notre arrivée à la galette :

Ce fut une bien belle après midi que ce dimanche de janvier où le club s'est retrouvé autour de "quelques" parts de galette pour fêter ( qui a dit " tirer " ? ) les rois... Et surtout les reines !

Mais commençons les choses par le commencement. Lorsques nous sommes arrivés sur place Heidi et moi, heureux de retrouver toute la clique ( et les claques ) pour la première fois de l'année, nous avons d'emblée senti un malaise. Le brouhaha habituel semblait avoir cédé sa place à un silence gêné, manifestement installé depuis un moment déjà. Je consulte mon horloge de bord: 15h00 pile pourtant, nous ne sommes pas en retard, c'est donc autre chose !

Il faut dire qu'arriver en retard après un chrono pareil sur les quais, ça aurait été pas de bol quand même...

Taz recherche XX  :

Une fois installé, on prend des nouvelles du monde. Et que " salut comment ça va ? ", et que " bonne année ! ", et que " ça fait plaisir de se revoir, tout ça... " Bref, que du classique. On essaie de détendre l'atmosphère, mais Taz ne cesse de regarder sa montre en tripotant nerveusement son téléphone. Nous apprenons vite le fin mot de l'histoire : Olaf est parti faire un essai avec le XX il y a de cela... Dix bonnes minutes au moins ! Pour un simple tour de pâté de maison, c'est vachement long.

Bon, évidemment... Olaf c'est pas un charlot, on se doute bien qu'il n'est pas resté faire son essai entre le MK2 et la Bilbiothèque ! Seulement même cette simple évidence ne suffit pas à rassurer le Taz qui nie obstinément être dans un état de stress avancé. " J'ai une confiance totale en Olaf... ... ...si il me l'a cassée, je sais qu'il me remboursera... "

Les pronostics vont rapidement bon train concernant la localisation exacte d'Olaf ( et par conséquent du XX, enfin normalement... )

- Il doit être sur l'A4 en train de se tirer la bourre avec le 14 de Mario.
- Il est parti dans la chevreuse pour essayer la moto sur des routes un peu joueuses.
- Il est en panne à 200m d'ici, c'est pas cool de lui avoir passé une moto sur la réserve.
- Il est planqué au coin de la rue en attendant que Taz craque.
- Il est au second virage de la minière, il attend l'ambulance.
- Il est au poste de police, un agent a reconnu la bécane.

Taz, de son côté, enchaine les sms et autres messages sur répondeur avec ses réflexions personnelles sur l'auvergnat de service. " C'est un type responsable, j'ai confiance ", " C'est un bourrin, il est en train de faire le goyo ", " Il conduit propre ya aucun danger ", " Je suis sur qu'il fait des wheels sur le périph ", " Il va revenir dans un instant ", " Il reviendra pas... " Bien évidemment, les membres du club présents mettent la main à la pâte pour rassurer le Taz, ou pas.

Les mauvaises langues disent qu'à noël, Taz va se faire offrir une balise argos pour deux roues afin de savoir à tout instant où se trouve sa moto...

Enfin c'était prévisible, Olaf est rentré sain et sauf, après une belle balade digne d'un essai concessionnaire. C'est pratiquement certain qu'il n'a pas fait de folies, mais ça ne l'a pas empêché de rentrer avec la banane tirée d'une oreille à l'autre.

La galette  :

Les choses revenues dans l'ordre, l'après midi pouvait commencer. Les potes présents ont partagé la galette, une galette un peu farceuse car les cuistots avaient eu la main lourde sur les fèves... Sans doute la distribution de perruques pour les heureux gagnants n'y était-elle pas étrangère ( ben oui, pour respecter la parité roi/reine, certains garçons ont du se travestir ! ). Toujours est-il que JPF ne trouvera pas moins de deux fèves dans une seule de ses parts. De quoi plaisanter un bon moment.

Opération PQ  :

Comme chaque année également, l'opération " PQfiage de moto " n'aura pas épargné les dernières motos du club. Parmi elles le ZZR1400 de mario acheté LA VEILLE. A croire qu'il l'avait fait exprès, franchement... Prunelle aura droit à son lot de papier toilette également, ainsi que le ZZR1100 de Gedas qui, à défaut d'avoir été acquis récemment, se trouvait pour ainsi dire au mauvais endroit au mauvais moment. Je ne ferai aucun commentaire sur l'immaturité d'une telle pratique, aussi irrespectueuse de l'environnement ( tout cette ouate de cellulose gâchée, si c'est pas malheureux ! ) que de l'intelligence humaine ( ne sommes nous pas au dessus de ÇA ? ). Pour ma part, si j'ai habilement coincé quelques feuilles de papier hygiénique au fond des chicanes, c'est uniquement parce qu'on m'y a forcé. De la même manière que mario m'a forcé à repeindre le goldwing du taz il y as deux années passée ( et paf, j'en rajoute une couche... )

Les adieux  :

A part cela, une après midi somme toute classique au moto club des potes. Des vannes, des anecdotes, des délires... Rien de très original en somme.

On se sépare les uns les autres à mesure que le soleil nous fausse compagnie et que les précieux degrés rentrent chez eux ( le jour où je trouve où ils habitent ceux là... ) et on est tous impatients de se retrouver pour la prochaine activité. Pour ma part, ce sera la rockyville... peut être même les trois ponts. Qui sait ?

Averell

Retrouvez au reportage photos de notre Galettes des Potes

Retrouver le reportage de Baloo sur notre Galettes des Potes

Copyright Moto Club Des Potes, 2008