Coupes Moto Légende 2014 "version passion" - Par Bobo

Le dernier Compte Rendu que j’ai eu la joie et le bonheur d’écrire avait commencé par les paroles de la fameuse chanson du groupe « Chagrin D’amour ». Voulant pérenniser cette approche j’avais pensé à la chanson de Dutronc « il est 5h Paris s'éveille …etc » mais chez les potes on a fait mieux, avec un magnifique 3h du mat’. Alors 3h personnellement ce n’est pas une première, mon expérience personnelle de cette heure magique est déjà lourde et bien remplie, je suis en quelque sorte un habitué du 3h.

Mais on peut la résumer facilement par 4 grandes phases de la vie d’un Bobo :

  1. Bébé : OUIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNN !!!!!! pouvant être traduit par : « Maman j’ai faim !!!!! »
  2. De l’enfance à l’adolescence : « 3h ??? tu veux dire quand la petite aiguille et sur le 3 et la grande sur le 0 mais qu’il ne fait pas jour ? Ah non je connais pas »
  3. Etudiant : seulement 3h !!! Top encore 2 Cocas (pour les besoins du scénario et l’intégrité physique des participants les boissons réelles ont été masquées) et je vais me coucher !
  4. Au MCP : « Chérie, pose le marteau … voila … assied toi maintenant … bon, t’es prête ? samedi je me lève à 3h on va voir des motos qui tournent sur un circuit… non… non … pas taper pas taper… aïe ….» (Toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite et les acteurs de cette terrible scène n’ont pas été maltraités)

Donc en gros 3h ça pique les yeux, mais ça tout le monde le sait, ce n’est pas commun comme heure de lever, ça aussi tout le monde le sait, mais quand il s’agit de Passion pourquoi ne pas passer outre ces petits désagréments ???

Le mot est dit : La passion !!! Les coupes Moto-légende c’est avant tout une histoire de passion et de passionnés, de gens qui se démènent pour faire tourner des vieilles guimbardes de 2 à 3 fois leurs âges, des gens qui consacrent leur temps, leur argent à entretenir la légende … Vous l’avez compris ce CR ne traitera pas du déroulement de la journée au sens « Départ-matinée-miam-aprem-retour-café », d’ailleurs tout à déjà été plus ou moins dit dans ces CR, et leur lecture peut finir par lasser mais ce CR traitera uniquement de la passion moto.

Charité bien ordonnée commençant par soi-même, je vais commencer par vous parler de ma perception passionnelle de ces coupes. Rassurez-vous je serais bref, j’ai des goûts simples … je n’aime que ce qui est beau. Certains commencent à le savoir à force de l’entendre (mais ce coup-ci je vais l’écrire) mais je suis tombé éperdument amoureux en 1988, d’un amour qui comme chaque amour de jeunesse vous laisse des cicatrices dont on ne guérit pas. J’avais alors 4ans, elle venait de naitre… ses deux gros yeux se sont plongés dans les miens et depuis elle hante mes nuits et mes phantasmes les plus fous. Ces coupes m’ont permis de la recroiser 26 ans après … elle n’avait pas changé dans sa robe bleue et blanche et … enfin vous connaissez tous la suite mais ça secoue quand même (j’en profite pour remercier le photographe que je n’ai même pas vu me prendre en photo avec ma licorne ???, tellement j’étais absorbé)

Voilà, en ce qui me concerne, les coupes Moto-légende ça a été ça, revivre un rêve de gosse avoir les yeux qui brillent dans chaque travée, découvrir et redécouvrir certains modèles que je n’avais vu qu’en photo (ou en vidéo grâce à Internet), le son de leurs moteurs, retrouver l’odeur des 2 temps (même si me concernant j’y suis habitué). Et rien que pour ça le réveil à 3h on s’en cogne. Si c’était à refaire je le referai 100 fois pour retrouver cette sensation …

Les coupes ça a été aussi et surtout un grand moment d’émotion pour le Taz. En premier lieu, et même s’il ne l’a pas dit, ces coupes constituaient le premier rasso motards de Trinity (fille du Taz), donc la première réunion avec la famille Tazmanienne au grand complet au Coupes Moto Légende.

Et ça quelque chose me dit que ça lui a fait tout drôle au diablotin ! Et puis il y a eu la parade des clubs, la représentation roulante de la passion motarde animant l’ensemble des participants, je suis sûr qu'il y a eu des larmes dans un certain casque noir Shark … personnellement je tenais la caméra et quand on voit une 100aine de moto roulant au pas droit sur vous bah ça fait drôle quand même … si on ne ressent rien en voyant ce convoi qui mêlait toutes les époques de la moto comment se prétendre Passionné » de moto !!!"

Un autre moment m’a marqué pendant ces coupes, il fut très court mais ça m’a touché. J’ai vu ce jour-là un grand nounours de 38 ans taillé dans une armoire normande préalablement croisée avec un frigo américain, avec des yeux d’enfants ! Je pense que tout le monde reconnaitra le principal intéressé … mais je vous jure commencer la journée à côté de Baloo qui croise la route d’un 900 desmo ça vaut le détour (en tout cas l’image me restera).

La passion je l’ai vu aussi à travers l’attirance quasi charnelle de Surcouf vis-à-vis des XJR 1300… d’ailleurs Taz si tu as 217 photos de XJR je connais le coupable…

Je laisserai Taz vous parler dans son papier de l’Organisation et des Organisateurs qui, si ils ne sont pas passionnés font bien semblant ! Parce que franchement organiser une manifestation comme ça avec cette ambiance la et cette densité de motos / anciens pilotes / animations etc… sans passion c’est juste inconcevable !

Pour conclure ce petit CR inhabituel et irrationnel, ces coupes m’ont fait vibrer et j’attends l’année prochaine avec impatience. J’espère que vous n’aurez pas pris ces quelques phrases comme un épanchement de bons sentiments, ce n’est pas le cas. J’aimerai avoir une anecdote à raconter sur chaque participant mais malheureusement la journée a été trop courte et je laisserai à chacun le loisir de compléter avec sa perception … A moto comme dans la vie, seule la route compte, la finalité tout le monde la connait !

 

@ + Bobo pour sport Moteur Ca et Le Moto Club des Potes.


Copyright © Moto Club Des Potes, 2014