Coin des potes - 2011


La Picarde

La Balade chez les Ch'tis... enfin chez les Picôrds, à cause que St. Valéry sur Somme, c'dans l'chomme lô et pô din l'nord pô d'côlais ! Ôlors heeiiinnn !

Bien, voici les choses remises dans le contexte hihihi.

Samedi matin le réveil sonne... il est 6h. Ouch ! Ça pique un peu quand même. Bon, un café pour que le jour de lève aussi dans ma tête, et une douche. Hop hop hop, je saute dans mes fringues direction le sous sol. J'ouvre le box et elle est là... ma Vieille, ma fidèle monture, toujours prête à rouler ou en découdre avec un confrère joueur... mon Enclume préférée... ma 1100 Gsx-R 1989.

Go to Saint-Ge !

Je traine pas, je suis pas en avance. Un peu de gaz, les premiers rond points... autant moi je suis réveillé autant je constate que les pneus eux, sont encore dans une léthargie certaine. C'est pas grave, je suis arrivé sur la nationale. Et en deux temps trois mouvements je suis rendu au point de rdv.

Un complément de carburant et Gedas est déjà là. Puis au tour de Sharlien, Bethy et Mathilda. Ça fume des clopes, ça papote, et spécule sur la nouvelle moto du Taz (muhuhuhohohahahaha). Quelques minutes plus tard le reste du groupe arrive, mené tambour battant par notre Bruno et sa 1200 Vfr au réservoir de Hornet !

Serrage de paluches, présentation des nouveaux... Willy qui arrive juste (chaud bouillant ) . Ce sera l'occasion pour notre President de recadrer le groupe sur le principe des balades MCP, de manière gentille mais ferme, ne laissant aucune ambiguité.

On attendra encore quelques minutes, car Sharlien s'est aperçu que Mathilda roulait sans culotte ! Niveau d'huile du matin et Môssieu oublie de remettre le bouchon ! Ah bah bravo ! Juste le temps de faire un saut de puce chez lui le récupérer.

"Messieurs faites vrombir vos moteurs !"

Nous voilà parti et première pause. Le café du départ bien sur ! On s'installe dans l'arrière salle du troquet et premier moment de convivialité.
Virils ces motards, tous de cuir vêtu, sentant l'huile chaude et l'essence, accompagnés certains de leurs amazones, en train de siroter, le verbe haut et la vanne facile, un whisky frelaté, mélange de vitriol et de détergeant fait par le tenancier du saloon...

Quoi, pas d'alcool...? Ah oui c'est vrai. Bon, Tavernier, café et chocolat chaud pour tout le monde (ça fait moins rêver c'est sur mais la sécurité avant tout !)

Une fois les petits corps réchauffés et les vessies vidées... et notre admirateur salué (qui lui ne devait pas être au café hihihihi ), nous voilà reparti.

Un joli cortège de 11 machines, roulant en convoi et serpentant sur les rubans d'asphaltes de nos campagnes picardes. Le roulage en quinconce n'est pas tout à fait maitrisé de tout le monde, mais tous s'en sortent fort admirablement.

Second arrêt . Mince déjà ! Et oui, la nouvelle 1200 VFR n'est bizarrement pas équipée pour les longs relais. Pendant que certains remplissent les réservoirs, d'autres vident leurs vessies de nouveau, (je ne citerai pas de noms, ils se reconnaitront... enfin IL se reconnaitra hihihihi), et le reste tâtasse autour des machines sur des sujets motorisés.

C'est bon on est reparti, et zut le groupe a cassé. On en a perdu ! Arrêt sur le bord de la route, histoire que les retardataires recollent.
Mimi voulant essayer le confort d'une BM a eu quelques difficultés, à gravir le sommet Himalayesque du GS de Mario, pour s'installer derrière lui. Ce qui couta une bonne tranche de rigolade.

Voilà pourquoi certains ont eu un départ un peu plus long que les autres.

Le groupe est reformé... ggoooooo.

Le soleil s'est montré, l'allure est tranquille... il manquait juste quelques degrés. Le temps passe au rythme des moteurs ronronnant.

Nous voilà déjà rendu à destination. Petite et mignonne bourgade en bord de Baie de Somme, j'ai nommé Saint Valéry sur Somme. On trouve la place principale et nous posons les machines. Au vu de l'heure, Papa Taz nous donne quartier libre jusqu'au déjeuner.

Certains visiteront, tels que Willy et Jeff (armé de son gros objectif et se délectant à mitrailler, le groupe et les alentours, sous toutes les coutures), Taz, Sharlien, Bethy ,peut être d'autre aussi je ne sais plus, iront à la recherche d'une gargote pour le ravitaillement des Hommes, et le reste s'installe en terrasse profitant des quelques tièdes rayons de soleil.

Entre temps, un ami du club, le petit freluquet de "Quedumuscle" nous a rejoint pour le déjeuner.

A table bon sang, il fait faim !

Deuxième moment de convivialité. Tout le monde passe commande et action sur les mandibules ! Ça fait du bien. Chacun fait plus ample connaissance avec son voisin, les discussions vont bon train, l'ambiance chaleureuse et la cohésion se crée d'elle même.

Note en demi teinte pour la gargote qui ne restera pas dans notre carnet d'adresse. Peut importe, le resto n'était pas le but de la sortie.

Le ventre plein nous voilà reparti. De manière un poil moins directe. Direction Le Tréport pour la grande photo de Famille. Moment cocasse aussi hihihihi. Jeff et son retardateur de 2s, l'installation scrabreuse de l'appareil... le tout pour finir entre les mains d'une charmante dame, qui voyant notre détresse, nous a servi de photographe. Merci Madame.

Zou, on repart. Les routes virvoltent un peu plus que le matin. Ça tourne, ça vire, c'est fort plaisant. Et sans même s'en rendre compte on ravitaille déjà. Chacun juge si nécessaire ou pas de faire le plein (n'est ce pas Bruno !!!) . J'en profite suite à l'invitation très généreuse et spontanée de Willy, pour essayer sa CB1000R. De retour et tout le monde prêt, ça redémarre.

Direction Paris Bercy pour un dernier jus. Certain nous quitterons en route, cause d'emploi du temps ou de distance.

Fini les routes bucoliques et bonjour A15. Le trafic est dense mais reste fluide. Pont de Gennivilliers et Le Taz pique droit en ville !

Damned ! Il est fou ! Neuf machines à se suivre en ville, entre les feux et les bouchons ! Il est ravagé ou bien ! Après de longues minutes de circulation pénible aussi bien pour les mécaniques que les Hommes, Mossieu Bruno fonce sur une station essence !

Ah bah tout s'explique ! Merci la VFR et son réservoir en dé à coudre ! Rrrôôô le vilain qui n'a pas ravitailler à l'arrêt précédent !

On roule pour le dernier et très court relais... on se perdra entre les feux pour de retrouver sur le Périf.

Nous voilà rendu à Bercy. Bethy aura eu son baptême d'interfile, qui ne lui laissera pas un bout souvenir du tout. C'est vrai qu'à 18h un samedi, il y a foule.

Tous autour de la table pour le dernier moment de convivialité de la journée. Chacun comme à l'accoutumée donnera ses avis et impressions sur la journée passée.

Un franc succès.

C'est l'heure des au revoir et des retours respectifs. Je ferais un bout de route accompagné de Sharlien, Bethy & Mathilda jusqu'à ce que nos routes se séparent.

Départ 7h30, retour 20h passé. Soleil, moto, camaraderie, rigolade... la parfaite alchimie d'une journée réussie .

Voilà, c'était La Balade des Ch'tis vu par P'ti Gui.

A très vite les amis.

..
J'suis même pô p'ti d'abord !

Retrouner à notre reportage


Copyright Moto Club Des Potes, 2011