Reportage- 2011

Yamaha Hospitality
ou l'envers du décor

Alors attention comme dit lors de la présentation n'attendez pas du journalisme pur et dur, car là ne parle que de mes souvenirs de passionné, de motard. Je parle comme tout à chacun avec mes tripes et mon cœur, je fais fît de mes 29 ans de Club, mes 33 ans de motos. Je suis comme ces milliers de femmes et d'hommes qui ont prit la route ce week-end pour vivre ce GP de France.

Tout commence il y a quelques mois quand lors du salon du scooter à l'aquaboulevard de Paris Alexandre Kowalski me parle de l'organisation d'un voyage au GP de France et me propose d'y participer, mon cerveau à mis une nano seconde pour répondre "OUI".

Je reçois quelques temps plus tard mon invitation pour vivre le GP sur deux jours en Hospitality. Entre temps j'avais fait l'essai de la super Ténéré que vous pouvez lire ICI et LA. Comme je leur avais rendu la moto en un seul morceau, ils se sont dits aussi : tiens comme on invite 120 clients de la marque à poser leurs roues sur le circuit si vous voulez vous y joindre pourquoi pas. Là encore mon cerveau a mis encore moins de temps pour dire "OUI OUI OUI", je sais un seul oui aurait suffit mais dans l'excitation ….

Entre temps il fallait que j'arrive à avoir mon sésame par la Dorna, car je peux vous dire que la chose cette année n'a pas été simple, pour exemple sur la ligne de départ seulement 10 journalistes photographes pourront avoir accès. Les accréditations presses sont aussi difficiles à obtenir, la Dorna marche par cota, pour la France 150 journalistes ont reçu leurs accréditations sur 600 journalistes présents au total. Par chance pour moi je représente un média Québécois alors ça a été plus rapide que certains. Par contre il y a plus de VIP invités et payants dans le paddock que de journalistes un pour vingt environs.

Le jour arrive, dans un souci de ne pas être en retard le samedi matin j'arriverai à Saint Ouen L'aumône à 7h10 pour un RDV à 8h00. Le trajet Bercy/ Saint Ouen L'aumône a été avalé en 20 minutes, juste le temps de faire chauffer les pneus.

Copyright © Moto Club Des Potes

Chrystelle et Caroline arrivent pour nous offrir le petit déjeuner et Alexandre lui arrive avec les croissants. Que demander de plus ? Les motos nous attendent sagement alignées, chacun choisi sa monture, encore jeune dans le domaine je n'ai pas le reflex de sauter sur une des machines mise à dispo, pas grave on fera cinq arrêt pour se les changer. Je monte pour ma part sur la XV 1900. Quelques secondes avant la R6 prévue pour rouler l'après midi sur le circuit n'a pas trouvé preneur, je propose à M. De Seyne d'en prendre le guidon, pour la XV 1900 un essai sera fait plus tard, lors des coupes moto légende et le 4 juin lors de notre descente au lac de Settons.

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Là ou certains grands patrons de la moto et responsables prennent leur voiture pour se rendre à ce type d'événement, ben le Boss de Yamaha M. De Seyne et tout le staff encadrant de la marque étaient des nôtres et ont roulé avec nous.

Copyright © Moto Club Des Potes

Aller on est parti. José l'ouvreur officiel nous fait prendre pas mal de petites routes sympas. De ma faute indirecte, Chrystelle me voyant ralentir à un feu et étant ce Week-end notre guide, celle qui se mettra en quatre pour nous et veillera à notre confort chutera à l'arrêt à mes cotés avec un XJ6 Diversion F juste parce qu'elle avait eu peur que j'ai un problème. Là ca te confirme que ce Week-end est plus celui d'un constructeur qui partage sa passion que celui qui amène une équipe de Journalistes au GP de France pour faire un coup simplement. Je suis d'accord avec vous je suis resté un utopiste. Mais quand la passion est là, l'utopie n'est pas loin, ces deux mots ne riment pas mais se complètent admirablement.

Donc à l'aller je me retrouve sur un R6, un R1 Réplica, un Vmax, un FZ8 pour finir sur un 1200 Ténéré. Qui dit mieux …. On arrive au circuit du mans et récupérons nos sésames et direction l'hospitality Yamaha Factory Racing où nous attendait un bon repas, je profite pour dial avec Monsieur Jean-Claude Olivier, un grand monsieur de la moto, comme tout fan je prends la pause à ses cotés.

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

La journée se passe entre rendez-vous et conférences de presse. Etant invité Yamaha Factory Racing, j'assiste à celle de Jorge Lorenzo, qui vient de signer une qualification difficile mais reste "PRO" et répond à nos questions. A ce moment malgré la domination des Honda sur ce tracé, il est confiant pour la course du dimanche. "Il reconnaît qu'Honda cette année a mis le paquet mais qu'il a un atout sur eux c'est d'avoir une Yamaha et de surcroit d'avoir le N°1 dessus". Il fait fît des polémiques et déclarations de Rossi qui disait de lui "qu'il est encore un gamin" et déclare "vouloir consacrer son énergie au championnat 2011 ou son objectif sur la piste est de battre les Honda", "Pour lui seul ce qui se passe en piste est sa priorité le reste …", "Que sa gestion et son titre de champion du monde 2010 était une marque de maturité …" Pour finir "Sa place de N°1 au classement provisoire 2011 était sa réponse à lui, tout simplement". Je pense que tout est dit là.

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Voici à quoi ressemblent les Stands de l'intérieur :

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Et à quoi ressemblent les paddocks de l'intérieur :

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Je monte dans la tour dire bonjour et prendre un café chez mes potes de Moto Journal et rencontre messieurs Olivier de Roaldès et Xavier Danchin du groupe Holding Trophy une fois retourné au paddock je tombe sur monsieur Laurent Cochet dit "Lolo" de MJ. Ce Week-end a été repli de rencontres, de retrouvailles, il est à noter que notre monde est pas très grand et le noyau dur qui gravite depuis des années dans le milieu n'est pas aussi énorme que ca. Il y a beaucoup d'étoiles filantes qui y passent mais qui restent dans le temps il en a peu.

La journée continue et vient le moment ou Christophe Guyot va nous servir d'ouvreur sur la piste. J'ai découvert deux choses :

- Que le parton de Yamaha France sait ouvrir les gaz en grand et reste un compétiteur dans l'âme lire son interview réalisée en Mars 2009 ICI.

- Et qu'Alexandre Kowalski sur la piste envoie aussi du lourd.

Voici la Vidéo le rythme de la musique et le Poum Poum dans celle-ci est à l'unisson des battements de mon cœur. Regarder le retro gauche lors de l'entrée sur le circuit :

Après le tour de circuit, Yamaha France remettait les clefs aux heureux propriétaires de 4 Motos reliquats qu'elle avait vendues, via leur site. Yamaha remet un chèque de 10.430 € à la Croix Rouge, pour venir en aide à la population japonaise suite à la catastrophe qui les a touchés il y a quelques mois. Tous les importateurs comme pas mal de magasines moto, continuent discrètement à faire des campagnes pour eux et multiplient ce type de gestes. Notons que l'on ne parle plus de celle-ci à la télé mais les conséquences pour la population sont loin d'être finies, ils en ont encore pour des années à se remettre de ce drame.

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

Une fois le tour de piste fini, direction le Domaine de la Gourdinière pour passer la nuit et prendre un bon repas. Je repars avec un R1 et Caroline en passagère le grand moment de solitude a été l'arrivée au domaine, car la route était constituée de graviers sur un sol mou. Je vous décris la scène : un R1, une passagère, une route à l'adhérence douteuse et la consigne de ne pas tomber avec ma passagère…. On prend nos chambres et nous retrouvons autour d'un bon repas.

Copyright © Moto Club Des Potes

J'en profite pour faire connaissance avec quelques autres journalistes de la PQR (Presse Quotidienne Régionale) du Parisien, de l'Yonne Républicain, Nice Matin, FHM et j'en passe … Pour les autres venant de la presse internet Motos je les connais presque tous.

Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes
Copyright © Moto Club Des Potes

La soirée se passe convivialement et nous nous donnons Rendez-vous le lendemain matin à 7h30 pour un petit déjeuner. Seul David Morcrette fondateur du repaire des motards 1er site Motards Français, pointe son nez à 8h15 tranquillou avec sa femme. Sa phrase d'arrivée devant l'assistance restera célèbre "Hein on avait pas dit 9h00". Que puis-je rajouter ? Ha si ! Il me doit un café.

On se rend sur le circuit et vaquons chacun à nos activités, il faut que l'on travaille un peu quand même.

Pour ma part je pars faire trois interviews avant la course des 125 que vous trouverez sur le deuxième volet.

Le soir arrive, les courses sont terminées voir troisième volet, je ferais le retour en XJR 1300 par totoroute tranquillou et finirais ce Week-end comme je l'avais commencé en R6.

Ce qui m'a agréablement surpris a été le comportement des motards au retour. On était bien loin de ce que nous vend la télé, des inconscients, des délinquants de la vitesse. Tous les motards que l'on a croisés roulaient sagement et correctement et pour en avoir fait des retours de GP dans les années 80/90, je peux vous dire qu'à l'époque on refaisait le GP. Ben là non ça roulait bien, ce qui est dommage c'est que tous ces médias et décideurs politiques qui nous stigmatisent depuis plusieurs mois, n'étaient pas présents pour le constater, mais je ne doute pas qu'ils trouveront bien deux ou trois images à nous sortir pour conforter leurs paranoïas anti 2 roues.

Que rajouter de plus ? Dites moi ? Que je suis trop gentil, que l'on n'est pas dans le pays des Bisounours. Là ou je vous répondrais que pour la France "Oui" et "Non".

Voyez au Québec, quand on est sur le business on est pro et le reste du temps on est Zen. L'esprit de compétition dans notre métier de journaliste est féroce sur qui sortira le premier un scoop et se limite là, ensuite on est des potes. On ne vit pas constamment dans comment écraser l'autre pour exister, on existe tout simplement.

Si les élites de la moto et certains de la presse prenaient en exemple nos hôtes de ce Week-end, et se mettaient au niveau de leur clientèle et des milliers de motards anonymes qui vivent leur passion à 200%, ils seraient moins acharnés à critiquer telle ou telle machine car elle ne leur plait pas. … Il est nécessaire de garder assez de recul pour rester objectif, prenons ces machines pour ce qu'elles sont avant tout et arrêtons de vouloir toujours comparer ce qui n'est pas comparable. Comme dans une fratrie de 10 enfants aucun ne se ressemble et chacun est différent ce qui les réunit c'est qu'ils ont le même nom de famille tout simplement. Ce qui n'empêche pas chacun d'entre eux d'être unique.

@ + Le Taz Pour Sport Moteur Ca. Le taz - Copyright © Moto Club Des Potes


Copyright Moto Club Des Potes, 2011