Coin des Potes - 2008


Les aventures de Tazette au
Ace Café London

Copyright © Moto Club Des Potes

Je dis " Chapeau et Bravo "

Avril 2008 : je pense fortement à m'inscrire pour la balade du " ACE CAFE " comme pilote avec " La Bête ". Mais en suis-je capable, cela fait 7 ans que je n'ai pas fait de grande balade ? D'après mon homme OUI.

Je vois Baloo et lui explique mon envi de faire cette balade, mais également mes doutes. Il est OK; je m'inscris.

Ce sera sans doute la seule et unique fois que je ferais cette balade et avec mon homme… alors…

Mai : Quelques doutes traversent encore mon esprit sur mon endurance… J'ai 2mois½ pour me remettre en condition physique et retrouver les bons réflexes. Pour cela je ferais quelques balades avec TAZ.

Ca y est, nous sommes à la vieille du départ. Je prépare ma sacoche réservoir pour les 3 jours sans oublier une tenue de pluie car les prévisions météo ne sont vraiment pas bonnes !

La bête elle aussi est prête (Merci mon amour) : pression des pneus, plein essence…

- Samedi 12 Juillet -

2h30 : Le réveil sonne. J'ai quand même réussi à dormir quelques heures.

Tout le monde est sur le pont ; on saute dans les cuirs, on avale un petit dèj le temps pour Baloo de nous rejoindre.

Taz me fait ses dernières recommandations et me rassure.

Il est 3h30 nous voilà parti.

Sur la route nous récupérons Drago team et l'équipe est au complet. 2h30 plus tard nous arrivons à l'embarcadère du Schuttle. Nous avons ¾ d'heure de pause avant de prendre le train. Une pause bien méritée… Je suis super contente car à part 2 averses plutôt coutres et un peu de vent, la route se passe bien, " La Bête " se comporte super bien, je me sens à l'aise et je suis le rythme. L'excitation donne toujours des ailes c'est bien connu. Mes craintes de ne pas être à la hauteur s'éloignent au fur et à mesure que j'avale les Km.

Nous embarquons dans le train : En fait ça ressemble à un grand couloir, de la largeur d'une grosse berline avec un " Trottoir " de chaque côté.

La traversée ne dure que 35mm; heureusement car il n'y a même pas de strapontins pour s'assoir. Tu as le choix entre être assis sur ta moto, debout ou assis par terre !

D'un point de vu confort Eurotunnel aurait beaucoup à revoir !!

Et c'est reparti, mais cette fois ne pas oublier de rouler à gauche et de vérifier les limitations de vitesse en Miles bien sur !

Baloo ouvre la route, direction le Dôme du millénium, au sud de Londres. Après quelques erreurs de navigation et de changement de direction un peu rapide ( Don't worry Baloo, je ne t'en veux pas ), notre petit groupe arrive à bon port devant cette grande bulle hérissée de pics. Les premiers échanges en anglais ne tarde pas puisqu'il faut trouver à stationner les motos dans un endroit autorisé, et ce n'est pas une mince affaire croyez moi; Drago en fera les frais dans l'après-midi…

En fait, le site est plutôt décevant, nous décidons de repartir après un petit café pour le centre de Londres et la grande roue du Millénium.

Pauvre Baloo, les indications de direction sont déplorables à Londres, nous sommes souvent obliger de faire des demis tours, de demander notre chemin ou bien encore de naviguer à vue ( tu vois la grande roue là bas, et bien c'est là que l'on veut aller… ).

Pour Baloo c'était super dur. Je voyais bien que cela le contrarié beaucoup de ne pas nous amener d'un point A à un point B directement. Organiser pour la première fois une balade c'est déjà pas évident mais en plus il a choisi d'en faire une à l'étranger donc reco difficile et sur plusieurs jours. Alors là, moi je dis " Chapeau et bravo ".

Nous sommes enfin aux pieds de la grande roue, et c'est l'heure du déjeuner. Ça tombe bien car il y a de quoi ce restauré dans le quartier. Mais avant toute chose, il faut … stationner les motos… il n'y a qu'un emplacement pour les 2 roues et il est plein. Nous pouvons mettre 3 motos sur le trottoir, en les serrant le plus possible du lieu de stationnement mais celle de Drago prend beaucoup plus de place du fait de ça superbe remorque. Il trouve un endroit qui malheureusement suscitera beaucoup trop la curiosité des policiers au point de faire déplacer les services de déminage. Pensez-vous une remorque attelée à une moto, toute seule, qui sait ce qu'il peut bien y avoir dedans. Heureusement les garçons sont sortis du resto juste à temps pour leur expliquer et déplacer " Gladiator ". OUF !

Le séjour commençait très fort !

On ne peu pas dire maintenant que nous ne sommes pas averti.

Allez, l'incident terminé, on reprend la route direction l'hôtel pour poser nos affaires. Et là encore, c'est la crise. Les panneaux se font rares et ne sont pas du tous détaillés. En plus, il faut faire attention à l'état déplorable des rues semées de plaques d'égout ( je n'en avais jamais vu autant ), de troues et de bosses.

Il est environ 16h00 et nous voici enfin devant l'hôtel. La circulation dans Londres est pire qu'à Paris. Nous avions la chance d'être en moto, mais pour les automobilistes cela doit être un vrai cauchemar !

L'hôtel est très bien, au calme, propre, spacieux et l'accueil impeccable. Encore Bravo Baloo.

Pendant que les autres repartent pour l'Ace café, moi je m'octroie une pause bien mérité pour une reprise ( 9 heures de conduite ça fatigue un peu )…

On se retrouvera tous, pour le diner, à l'hôtel. Pas question de reprendre les motos, tout le monde à sa dose.

- Dimanche 13 Juillet -

Levé, " English breakfast of course " mais pas trop tard pour pouvoir profiter de la journée. Direction le " London Motorcycle Museum "…

Un délire de toute une vie de passionnés. Le lieu ne paie pas de mine mais l'intérieur renferme des trésors insoupçonnés. Moi qui n'y connais pas grand-chose, je suis restée scotchée devant tant d'inventions, de raretés et de merveilles. Le tout expliqué en anglais, c'était dur mais heureusement que Baloo nous faisait la traduction car j'étais souvent largué. Taz y a signé " Les Tablettes D'or " d'un surnom que beaucoup aimeraient découvrir mais CHUTTTT, allez y lors de votre déplacement à Londres, ça vaut le détour !

Puisque ce n'est pas très loin et surtout parce que c'est le but de cette balade, en route pour le mythique " Ace Café ", et là, sa réputation était à la hauteur. Des centaines de bécanes garées devant, de tout genre, de toutes cylindrés, de diverses époques, sorti de tous les garages, roulantes, vibrantes, accompagnées de propriétaires eu même chargés d'un vécu… Bref le repaire du passionné.

" La Bête " affiche ses 100 000km au compteur devant ce haut lieu de la moto… tout un symbole !

On peut y boire bien sur mais aussi manger, faire la fête ( des concerts y sont organisés ), se cultiver grâce aux expos et photos. En ce qui nous concerne, nous y passerons une bonne heure en dégustant un café et en discutant avec les locaux.

Taz c'est fait un pote, Dave, avec qui il échangera un long moment sur le triple X. Quand on est passionné, on arrive toujours à se faire comprendre et l'échange qu'ils avaient tous les deux était vraiment super ; Taz était bilingue.

La suite du planning organisé par Baloo nous emmène vers " Canden Town " et son market ( l'équivalent des puces ), à la recherche d'une boutique qui malheureusement sera fermée. Nous mangerons dans le quartier afin d'y flâner quelques heures à notre guise. S'en suivit une superbe visite guidée, certes au pas de charge, enfin je veux dire à moto, avec arrêts fréquents ; mais 2 jours pour visiter Londres il n'y avait pas de temps à perdre : Tower Bridge, La City, Buckingham Palace et ses gardes bien sur, Hide Park, Marble Arche…

19H00 retour au bercaille. Encore une journée très bien rempli, on en a pris plein les mirettes !

Le soir on se fait un petit resto prêt de l'hôtel et on rentre bien gentiment car demain c'est le retour sur Paris sauf pour Drago et Dragounette qui prolongent chez des amis.

- Lundi 14 Juillet -

Rendez-vous avec Baloo au petit dèj à 7h30 pour un départ à 8h00, direction Folkestone pour reprendre le Schuttle. La traversée de la manche se fait comme à l'allée sans aucun problème. Bye bye l'Angleterre, bonjour la France.

A ces belles routes mon manqué ; mais d'un autre côté, j'ai pu constater combien notre réseau routier ainsi que les panneaux indicatifs sont clairs et bien entretenu.

Vers 13h00 on se pose pour déjeuner et souffler. On ne repartira pas avant 14h30 bien tassé. Il fait un temps splendide, " La Bête " marche du feu de dieu et il n'y a pas un chat sur la route et ce jusqu'à Paris. Baloo nous dit au revoir et nos chemins ce séparent.

J'ai adoré cette balade. Moi qui pensais ne pas être à la hauteur. Je sais maintenant que j'ai de l'endurance, que suis capable de suivre dans de nombreuse condition ( météo, trafic… ) et qu'une grande balade comme celle-ci est à ma porté.

Je suis SUPER contente. Merci mon amour d'avoir crue en moi et de m'avoir poussé et soutenu pour la faire.

Merci Baloo pour cette Superbe virée de 3 jours et la remarquable organisation. Quoi que tu en penses, je doute que beaucoup de personnes soient capable d'en faire autant.

MERCI AU Moto Club des Potes et mon Taz de l'avoir fondé en 1982 et pour avoir fait en sorte que ces GRANDS MOMENTS EXISTENT.

@ + Tazette et Sa Bête

Copyright Moto Club Des Potes, 2008