Coin des potes - 2008

Ma moto et ses caprices !!!

Dès son acquisition, elle m'a fait très vite savoir qu'elle avait du caractère.

Tout d'abord elle n'a pas apprécié de quitter son ancienne demeure... à 1 km de l'arrivée, son câble d'accélérateur a cassé... au milieu d'une citée c'est bien plus marrant...la pousser, l'arrivée de la police... son stockage provisoire dans un lieu sécurisé...son retour chez moi... après remplacement du câble et de la poignée ça a été beaucoup mieux

Ensuite il y a eu ces nombreux calages et refus de redémarrer au feu par exemple... le réglage du carburateur par mon mécano y a bien remédié...

Puis il y a eu ses nouvelles crises à l'approche de l'hiver... je veux bien t'emmener mais je ne veux pas rentrer... vive le monde de la poussette...certains la détestent depuis d'ailleurs... les italiennes n'aiment pas l'humidité il paraît...

Et là sa dernière crise ...!

énorme ...!

démesurée ...!

Paix à son âme -  Copyright © Moto Club Des Potes, 2008

Après m'avoir emmenée sans histoire au concert de notre chanteur adoré Frédéric Fromet, où j'ai passé une super soirée d'ailleurs avec quelques amis... elle hésitera à démarrer mais vu la pression et surtout après quelques menaces de la pousser (les amis étaient restés en nombre cette fois commençant à la connaître..)

Bref elle se comporta pour une fois correctement. Mais arrivée sur le périphérique et après m'avoir laissée prendre une vitesse de croisière normale par cet horaire tardif et ce peu de circulation, alors que je suivais encore un ami (merci à lui de m'avoir soutenue dans l'épreuve) la voilà donc qui perd toute sa puissance d'un coup, puis la roue arrière qui se bloque... la moto se met à dandiner du postérieur... je ne sais comment ni pourquoi j'ai serré tout ce que j'ai pu (y compris la poignée d'embrayage... merci les réflexes lol). Je me suis faite klaxonner par tous ces fous furieux de la route qui me suivaient bon train car je me suis rabattue en vrac sur le bas coté avec le restant d'élan que j'avais. Quand je dis bas coté je devrais dire sur la voie la moins rapide car forcement ma Capricia a choisi de me faire CA justement à un endroit du périf ou il n'y avait pas de bande d'arrêt d'urgence !!!

Mon ami, ayant perdu mon phare dans ses rétros, rebroussa chemin et finit par me retrouver comme une pauvre malheureuse derrière le muret de sécurité.

J'avais laissé le clignotant de la belle allumé afin qu'on la voit un minimum.

La SR se retrouva donc dans la même situation à être frôlée par ces voitures et camions pressés d'arriver à leurs destinations.
Deux motards s'arrêteront pour vouloir nous aider. Un policier en dehors du cadre de ses fonctions qui s'assura que nous avions fait le nécessaire avant de reprendre sa route et une motarde à qui on suggéra fortement de se sauver afin de ne pas se mettre plus en danger (stationnée en vrac dans une courbe... il y a mieux tout de même pour espérer survivre à l'arrêt sur cette rocade parisienne).

Après quelques essais infructueux de redémarrer ma terrible, nous avons donc dans un premier temps téléphoné à mon assurance (merci le dépannage zéro kilomètre). Ils ne peuvent intervenir sur le périf il faut que je contacte le 17... chose faite évidemment rapidement. Au bout de 10 minutes, je reçois un appel de la police du périphérique qui n'arrive pas à nous localiser. Je leur redonne les informations déjà fournies et les voilà sur place en 5 minutes. Ils nous suggèrent de pousser Capricia jusqu'à la prochaine sortie. Sauf qu'après 45 minutes restée à soutenir sa copine, Super Rapide affichera quelques signes de faiblesse de sa batterie. Cette fois la dépanneuse s'impose, la police l'appelle donc et c'est quelques minutes plus tard qu'elle sera sur place. En attendant tout le dispositif est mis en place pour nous sécuriser...surtout nos bolides qui sont lamentablement appuyés sur le muret. Ils ont été sympas et agréables c'est tout de même à signaler on a rarement des contacts de ce genre avec la marée chaussée.

Les deux motos sont vite chargées sur la remorque de la dépanneuse et nous voilà en route pour on ne sait ou.

45 minutes sur le bord de ce périphérique... c'est long... la nuit... le froid... l'attente.... merci encore à toi Jean-Louis d'être resté me tenir compagnie et me soutenir moralement.

Nous finissons par arriver chez le dépanneur... à Ivry et oui !!! tout à fait notre destination de base lol... Les motos sont déchargées et la SR après cette petite balade démarrera bien gentiment... il n'y a pas à dire les japonaises ont du cran parfois loooool

J'abandonnerai donc là Capricia qui devrait finir chez mon petit mécano mercredi... en espérant que sa nouvelle crise ne me ruine pas...

On m'avait prévenue que le deux temps c'est compliqué que les italiennes sont capricieuses...mais la j'ai peut être trop cumulé, aurais je été trop ambitieuse ? Je n'ai pourtant pas eu l'impression de la malmener à quelque moment que se soit...j'ai un peu ma dose pour le moment... j'espère qu'elle saura se faire pardonner ce nouvel écart de conduite sinon je me verrais dans l'obligation de m'en séparer...

A bientôt les Potes.

@ + Anble Anble - Copyright © Moto Club Des Potes


Copyright Moto Club Des Potes, 2008