Coin des potes - 2007

L'histoire des Motos Mythiques

racontée par L'âne Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Acte 01 - Les balbutiements

L'histoire de la motocyclette a commencé avec celle de la bicyclette car comme son nom nom l'indique la moto n'est qu'un vulgaire vélo équipé d'un moteur.

Quelques pionniers en 1895 du côté de la rue de l'Aubrac ont imaginé, dessiné, construit et essayé devant chez eux une étonnante réalisation qui va par la suite donner bien des idées à tous les constructeurs de deux roues.

Si l'on remarque sur cette photo la longueur des câbles qui permettaient de diriger le tandem depuis l'arrière (le pilote du prototype n'était pas ce jour là au mieux de sa forme, il leur fallait assurer... )l'enthousiasme fût général lors de ce premier essai.
Bien sur les mauvaises langues diront que la machine coupa en deux avant d'arriver sur le passage pour piétons du coin.
Vous pouvez vous même aller dans cette rue vérifier, entre le garage et la porte de l'appartement ils ont parcouru exactement 2.525 inches et demi.

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Mais qu'importe la puissance et la distance, la Moto Mythique était née !

Acte 02 - Les temps modernes 1904 1912

Les solutions les plus saugrenues avaient leur place en cette période et nos deux larrons redessinent un nouveau moteur, premier prototype utilisant des soupapes opposées qu'ils placent dans le cadre de bicyclette de papa.

L'échec de la tentative précédente leur avait bien démontré que c'était seul sur le poids qu'il fallait jouer pour réussir, le cadre avait cassé car le pilote avait été mal choisi.

Pour réaliser le premier tour du quartier il font appel à un jeune jockey qu'ils font jeuner et ce sera Don JB qui du haut de ses trente cinq kilos prendra le guidon et qui se rappelle de ces instants avec une émotion intacte :

" Ce fût une grande équipée, dans la rue de l'Aubrac les cailloux, le sable, la boue, les poules, les chiens et les badauds étaient autant d'obstacles mais le moteur marchait bien et je suis presque arrivé jusqu'au premier croisement ".

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Qu'importe la puissance pourvu qu'on ait de l'essence ...

Acte 03 - Le monde entier gagné par la fièvre de la moto

Ce premier essai mal transformé leur avait ouvert les yeux, il ne serait plus question de lancer Jb à fond sur un produit qui n'était absolument pas au point.

L'atelier du 12ème commence alors à tourner à fond. Le Comte Albert de Solo et Bruno Bouton se remettent à travailler d'arrache pied sur l'augmentation des régimes des moteurs et sur la réduction de leur poids.

Mais de l'autre côté de l'Atlantique, Herr Harley et Soeur Davidson avaient entrepris le montage d'une machine révolutionnaire, équipée d'un bicylindre en V, après avoir copié une partie des plans qui traînaient sur un coin de l'établi de leurs concurrents français.

C'en était trop, il fallait réagir ! Le Comte Solo et Bruno Bouton fondent une société afin de protéger les résultats de leur recherches, la firme BBS est née.

Désormais les portes des ateliers de l'Aubrac resteront fermées et les essais s'effectueront dans le plus grand secret au fond du jardin conjugal.

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Qu'importe la puissance pourvu qu'on ait de la prestance ...

Acte 04 - Le temps de la commercialisation

Le développement des moteurs de compétition grevait le budget de la société.

Le prix des métaux ne cessait d'augmenter, les années de crise étaient là, les ateliers avaient été paralysés à la suite du grand mouvement de Mai emmené par un certain LeJé Marchais.

Il leur fallait gagner plus d'argent pour pouvoir continuer, il fallait vendre pour pouvoir subsister.

Une idée de génie traversa alors l'esprit de BB, il invita Madame de Fontenay à venir visiter ses ateliers de l'Aubrac.
Elle fût emballée devant de telles ingéniosités, et elle organisa aussitôt une séance photos, Miss KtyFrance assurerait la promotion de la moto.

Les gamins du quartier envahirent Paris pour y coller ces grandes pancartes coloriées que l'on allait dorénavant voir fleurir sur tous les trottoirs.

Bruno Bouton venait d'inventer la publicité ! Rocky Decaux, un des meilleurs mécanos de l'atelier va en quitter son bleu de travail pour s'emparer du créneau ...

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Qu'importe la puissance pourvu qu'on en tire la quintessence ...

Acte 05 - On reprend la compétition

L'effet Kty a dopé les ventes et c'est une société florissante et remplie d'optimisme qui développe un nouveau moteur, l'ingénieur Cover a planché sur l'emploi d'un compresseur.

Les mécanos d'Aubrac parlent même d'une machine développant presque un demi bourricot !

L'heure est venue de s'attaquer à nouveau au tour du quartier, mais Jb ne sera pas de la partie, à force de le faire jeuûner, le pauvre a l'estomac rétréci, et il ne pourrait même pas participer à une course de trottinettes.

Le Baron Bruno décide donc de rajeunir l'équipe, il recrute pour mener à bien ce projet le gamin qui s'était fait récemment remarquer en collant le plus d'affiches dans le 12ème arrondissement.

C'est ainsi que Barry Averell prend le départ dans un grand nuage de poussière et passe devant le 12 à plus de 33 km/h, l'affaire est bien engagée, BB se frotte les mains, mais ...

" La rue était pas goudronnée, l'engin avait pas de suspensions, j'avais la pression, c'était une entreprise suicidaire, pourtant je serrais les dents et je me cramponnais à mon guidon, mais je l'ai pas vu, je te promets Bruno que je l'ai pas vu, l'escargot qui traversait au coin de la rue, il m'a percuté de plein fouet ... ".

Ce n'est pas encore cette année que la rue de l'Aubrac sera vaincue ...

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Qu'importe la puissance pourvu qu'on chute avec élégance ...

Acte 06 - L'heure de la sortie

L'industrie automobile et motocycliste française occupe une demi million d'ouvriers, en Europe le marché de la moto se porte bien.

La Moto est devenue un véritable centre d'inérêt, et apparaissent dans toute l'Europe de nombreux "Motos-Clubs" qui commencent à effectuer ce qu'ils appellent "des Sorties", les deux roues quittent le monde de l'utilitaire pour entrer dans celui du loisir.

Dans le douzième, on est pas en reste, et Baron Bruno Bouton donne l'exemple, en créant le Mcp, nom dont la signification s'est perdue dans les méandres du temps.

Les petits parigots motorisés prennent évidemment le départ des périples devant la porte des ateliers de l'Aubrac.
Aujourd'hui, c'est la grande sortie des Trois Ponts, ils vont donc se taper celui du 1er Mai, celui du 8 Mai et celui de l'Ascension.

Même si les machines désormais fiabilisées pouvaient parcourir trois cent kilomètres par jour sur les publicités, la réalité était bien différente, en groupe on n'avançait pas...

" Bruno, ma chaîne est détendue... (Averell)
Bruno, on arrête quand pour faire pipi... (Anble)
Bruno, j'ai presque plus d'essence... (Zouzou)
Bruno, le pneu de devant est dégonflé... (Baboun)
Bruno, j'ai oublié de mettre de l'huile... (Harry)
Bruno, on a encore le temps de s'en rouler une... (Bourricot)
Bruno, j'ai faim, on va manger quand... (Rocky)
Bruno, attends, faut que j'envoie un Sms à ma copine... (Kty)
Bruno, le temps de mettre un bout de fil de fer, le pot se fait la malle... (Stinger)
Bruno, on va s'en jeter une quand... (Mario)
Non !, Non !, C'est pas vrai les gars, on continue, faut quand même qu'on arrive avant la nuit au pont de l'Alma ! "

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Qu'importe la puissance pourvu qu'il garde patience.

Acte 07 - L'Aubrac doit être vaincu

Les années passent et personne ne l'a encore réussi ce fameux tour du quartier.

On aurait pu à l'infini parler de l'évolution de la moto, de l'arrivée des anglaises, du déclin de la moto française, de la suprématie des bécanes allemandes de l'entre deux guerres, de l'éveil de l'empire du soleil levant, mais la semaine des vieilles motos se finit aujourd'hui et le bourricot est fatigué.

Alors pour cette fois, c'est vous qui travaillerez !

Pour gagner l'Aubrac, on va dire qu'on a une super bécane, et même un excellent pilote, le baron Bruno a laissé Barry la Gamelle sur le côté et c'est notre Zouzou qui doit emmener la meule jusqu'au bout de la rue, toutes les conditions sont donc réunies pour gagner.

Mais stupéfaction, à quelques secondes du départ, on voit Zouzou s'affairer sur la machine avec un drôle d'outil.

A votre avis, que fait donc Zouzou qui va lui permettre de remporter le trophée de l'Aubrac ?

Copyright © L'âne - Daniel Cochin

Acte 08 - Quelques Légendes de l'époque

Solo - Taz - Olaf - Harry Covert - Baloo - Le Jé

Acte 09 - Photo des années 70, d'un rassemblement

Copyright © L'âne - Daniel Cochin


Copyright
Moto Club Des Potes, 2007